stma

Bienvenue sur mon blog

 

EPS…Vos activités cette année..2018-2019

dessinsports.jpg

Voici les tableaux regroupant les différentes activités que vous aborderez cette année .

Pour les 6è , il s’agit d’une fiche spécifique :

fichier doc Planning 6èmes 2018.2019

fichier doc A remplir avec les élèves 6èmes sans piscine ds classeur 18.19

Pour les 5è, 4è et 3è , vous pouvez consulter

le tableau des séances longues de 2h :  fichier doc Planning séances longues 2018.2019

et celui des séances courtes d’1h : fichier doc Planning séances courtes 2018.2019

ainsi qu’un tableau récapitulatif des activités proposées au collège de la 6è à la 3è : fichier doc Programmes APSA 2018.2019

Dans : -0.PROGRAMMATION de l'année,2. EPS
Par stma
Le 3 septembre, 2018
A 12:47
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

…LES APPN…

...LES APPN... dans 1.8. ACTIVITES physiques de pleine nature vtt-150x150   Une Activité Physique de Pleine Nature est une activité pratiquée dans un milieu naturel,inconnu et incertain dont l’exercice présente des risques, qui nécessite un engagement assuré. « La prise d’informations y est prépondérante. Ces activités sont parfois source de sensations fortes et le déplacement fait appel aux forces naturelles associées à celles du pratiquant ». (P. Parlebas).

> Note : Parmi les activités physiques de pleine nature, on peut citer à titre d’exemple la course d’orientation, la voile, le ski, l’alpinisme, la spéléologie, la plongée sous-marine, la randonnée et le vélo tout-terrain….

Dans : 1.8. ACTIVITES physiques de pleine nature,1.Généralités
Par stma
Le 3 septembre, 2017
A 20:29
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

La C.O en 4ème

vve1XXNaHdwRHuBP6RUfoei4kR0

L’objectif de ce cycle est de savoir se servir d’une boussole, de savoir lire une carte et de calculer un azimut, tout en validant votre parcours en poinçonnant des balises … et bien sûr, le plus vite possible..!

La course d’orientation en 4ème correspond à un niveau 2 au collège.

Elle se passe au stade cubizolles.

fichier xls C.O 4è Fiche compétences2018

Dans : 1.8. ACTIVITES physiques de pleine nature,2. EPS,2. La Course d'orientation en 4è
Par stma
Le
A 17:33
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

Le règlement de l’EPS à Sainte Thérèse

 

sportm.jpg

I.La tenue EPS

> Le short et le tee-shirt ou le survêtement sont obligatoires dans les installations intérieures et extérieures si le temps le permet. Pour le gymnase, une paire de chaussures spécifique est demandée.

Très important : panneau.jpg…En EPS, on fait du sport…et donc :

> Les chaussures de sport devront être des chaussures de course (training) et non pas de marche sans semelle ou à semelle plate :

 chaussuressportstansmith.jpg           asics.jpg

mais avec une semelle épaisse sous tout le pied et la voûte plantaire marquée :  

chaussuressport.jpg …..Il s’agit d’éviter les problèmes de genoux et

de dos …!!

Les lacets de chaussures de sport doivent être serrés à la sortie des vestiaires . 

 > Les cheveux longs doivent être attachés > Les bijoux (bagues, anneaux, chaînes…) et montres doivent être enlevés avant le cours.  >  Pour les 6èmes option natation, le bonnet de bain est obligatoire ainsi que le slip de bain pour les garçons. > Les élèves de 5è, 4è et 3è devront prévoir une raquette de tennis de table.      

II.Le déplacement collège-installations sportives

-   A la sonnerie, les élèves se rangeront par classe à l’emplacement indiqué -   Les élèves doivent former un groupe compact lors du trajet et se déplacer dans le calme. 

-    Ils doivent attendre l’autorisation du professeur pour traverser les rues -    Au gymnase, les élèves doivent attendre assis sans toucher au matériel.     

 

III.Pendant le cours

-  Les élèves doivent avoir une attitude responsable dans les vestiaires : calme et respect des lieux.

- Le chewing-gum et les bonbons sont interdits. L’oubli de la tenue sera pris en compte.

- Les élèves doivent gérer l’installation ou le rangement du matériel, transport et mise en place après  autorisation du professeur.

IV.La fin du cours d’EPS 

 -   Les élèves doivent se regrouper à l’extérieur de l’installation sportive pour attendre la totalité de la classe  -   Au stade et à la piscine, l’utilisation des distributeurs de boissons est interdite à la fin du cours.  Le retour au collège est obligatoire pour tous les élèves.

V.Les Inaptitudes

En cas d’inaptitude à la pratique d’activités sportives, les élèves présenteront des certicats d’inaptitudes ( voir annexe 1 ci-jointe) et non des dispenses d’EPS : en effet, les élèves seront présents au cours et feront ce qu’ils pourront : pratique adaptée, arbitrage, aide de l’enseignant, installation du matériel, aide des camarades… Une fiche d’inaptitude ( voir annexe 2 ci-jointe) sera signée par le professeur d’EPS et le CPE.

 

En conclusion : Un certificat médical n’est pas une dispense de présence en cours. Aucun certificat médical à caractère rétroactif ne sera accepté.

Si l’élève est dans l’impossibilité physique attestée de participer aux évaluations prévues pour la classe, une épreuve adaptée en fonction du handicap décrit lui sera proposée sous forme d’examen ponctuel terminal.

 

> Le décret n°88-977 du 11 oct.98 paru au BO n°39 du 17/11/88

> L’arrêté du 13 sept. 89 paru au BO n°38 du 26/10/89

> La circulaire n°90-107 du 17 mai 90 paru au BO n°25 du 21/06/90

Résumé des textes :

(Le décret)

Le certificat médical ne fait que mentionner le caractère de l’inaptitude et donner des indications dans le cas d’inaptitude partielle pour une adaptation à la pratique de l’EPS. Le certificat médical ne comporte aucune indication en ce qui concerne la présence de l’élève en cours.

(La circulaire)

Le certificat médical ne fait qu’indiquer le caractère total ou partiel de l’inaptitude et doit mentionner des indications pour permettre une adaptation à la pratique de l’EPS. Pour cela, un modèle est proposé, qui en quelque sorte, institutionnalise la présentation de ce certificat médical. Si le médecin a pour rôle d’établir le CM, il laisse à l’institution toute sa responsabilité quant à la présence et à la participation de l’élève aux cours d’EPS ; adaptation de l’enseignement et non suppressionde ce dernier. L’EPS étant une matière à part entière qui intéresse tous les élèves, des mesures doivent être prises pour assurer la continuité de cet enseignement. Ces mesures relèves de la responsabilités de la communauté éducative et doivent être mentionnées dans le règlement intérieur.

Annexe 1: Certificat médical type

 

Annexe 2: Fiche d’inaptitude. certificatmdical.gif

Le règlement de l'EPS à Sainte Thérèse dans 2. EPS doc ficheinternedinaptitude.doc

 

Dans : 2. EPS,Règlement de l'EPS à  Sainte Thérèse
Par stma
Le
A 13:47
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

…Généralités …L’Athlé…

L’Athlétisme..ce qu’il faut savoir…

L’athlétisme est classé dans les sports individuels.

Cette discipline regroupe 3 grandes familles : les sauts, les lancers et les courses.

...Généralités ...L'Athlé... dans Généralités 31620-150x150 1)     Les sauts : en longueur, en hauteur, triple saut, saut à la perche.

keshorn-walcott-150x150 dans Généralités 2)    Les lancers : le poids, le javelot, le disque et le marteau.

14555379haies-jpg-150x150 3)     Les courses qui elles-mêmes comportent 3 familles :

>   L’endurance ou fond

>  La résistance ou 1/2 fond

> La vitesse ou sprint

L’endurance : C’est une course de longue durée. On court longtemps, donc sur de grandes distances, avec un rythme régulier peu rapide ; Le cœur ne bat donc pas trop vite : Distances : toutes les distances au dessus de 2000m.  Pulsations cardiaques : entre 120 et 140 pulsations/minute. 

*  La résistance : On court un peu plus vite qu’en endurance mais on n’est pas « à fond ». On dit aussi « course de 1/2 fond ».  Les distances sont donc un peu plus courtes et le cœur bat un peu plus vite qu’en endurance. Distances : 800m, 1000m, 1500m… Pulsations cardiaques : entre 140 et 160 pulsations/minute. Distances entre 400m et 2000m.

La vitesse : On court le plus vite possible. Les distances sont donc plus courtes qu’en résistance et le cœur bat très vite au delà de 160 pulsations/minute..

Distances : 60m, 100m plat, 110m haies, 200m plat, 400m, relais 4 fois 100m, 4 fois 400m et au collège, 4 fois 50m.

Dans : Généralités
Par stma
Le 16 janvier, 2017
A 17:06
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

…Le Biathlon en 6ème…

Course et Lancer

dossiers_illustre hauteur 15Sans titre-1 Hauteur7

 

Il vous faudra réaliser la meilleure performance possible dans un enchaînement de  courses d’une durée différente (2 ou 3 tours de 200m), et de lancers en maîtrisant différentes allures adaptées à la durée et à sa VMA, et  en utilisant principalement des repères extérieurs et quelques repères sur soi.

Définition de la VMA : La Vitesse Maximale Aérobie, ou VMA, est la vitesse à partir de laquelle une personne consomme le maximum d’oxygène, c’est-à-dire atteint la VO2 Max.  En dessous de cette limite, la consommation d’oxygène croît avec l’intensité de l’effort et la plupart de l’énergie provient du métabolisme aérobie. Au-delà, la consommation d’oxygène reste constante et la puissance supplémentaire est assurée par la filière anaérobie lactique.

L’anaérobie lactique est un processus de l’organisme qui se produit dans les muscles lorsqu’un effort dépasse les capacités d’oxygénation du corps. Lorsque l’intensité de l’effort dépasse les capacités d’oxygénation de l’organisme (VO2 Max) le corps fait appel à un processus nommé anaérobie lactique. Il consiste à dégrader le glycogène musculaire  en acide lactique, ce qui perturbe l’activité musculaire et conduit à l’arrêt de l’exercice au bout d’un certain temps de l’ordre de 2 à 3 minutes. La VMA est utilisée en sport par exemple pour la course à pied. À sa VMA, un sportif peut tenir 4 à 8 minutes. A ce rythme environ 85% de l’énergie est produite par le métabolisme aérobie et 15% provient de la filière anaérobie lactique. C’est la production d’acide par la filière anaérobie lactique qui diminue la capacité de contraction du muscle et produit l’épuisement. Ci-dessous une fiche individuelle de travail qu’il vous faudra remplir grâce au tableau jaune et vert (inséré sur cette même fiche). Il vous faudra l’insérer dans votre classeur ainsi que la feuille d’évaluation.

fichier doc Fiche individuelle de travail

fichier doc Biathlon 6è Fiche Compétences 2018

 

Dans : 1.4. ACTIVITES ATHLETIQUES,Le Biathlon
Par stma
Le 14 janvier, 2017
A 19:52
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

PLANNING des Compétitions de VOLLEY-BALL Année 2015-2016

Une nouvelle année commence, voici le planning de cette année.

Des tour,ois, des formations d’arbitre, du jeu et du plaisir..

Bonne année sportive

Date Événement Lieu
04/11/2015 Rencontre amicale 2*2 district / Formation JO Condorcet
11/11/2015 FERIE
18/11/2015 Qualification district Minimes Condorcet
25/11/2015
02/12/2015 Qualification district Benjamins Condorcet
09/12/2015
16/12/2015 Tournoi de Noël Condorcet on NDS
VACANCES
06/01/2016 Certification JO departemental La queue en brie – L’hay – St Maur – Vitry
13/01/2016
20/01/2016 1er tour départemental Minimes
27/01/2016
03/02/2016 2ième tour départemental Minimes
10/02/2016
17/02/2016 1er tour criterium Benjamins
VACANCES
09/03/2016 Finale départemental Minimes
16/03/2016 2ième tour critérium Benjamins
23/03/2016 Certification JO Académique Vincennes
30/03/2016 Finale critérium Benjamins
06/04/2016 Finale académique Minimes Noisy le Grand (93)
13/04/2016 1er tour Coupe des Collège Benjamins
Finale inter-académique Minimes Paris
VACANCES
04/05/2016 1er tour Coupe des Collège Minimes
11/05/2016 2ième tour Coupe des Collège Benjamins
18/05/2016 Beach Volley Valenton Plage bleue
25/05/2016 Finale académique critérium Benjamins
01/06/2016 2ième tour Coupe des Collège Minimes
08/06/2016 JDVM Tournois Villeneuve le ROI
15/06/2016 Finale Coupe des Collèges Benjamins et Minimes

 

Dans : 2. EPS,La section Volley-ball compétition
Par stma
Le 5 novembre, 2015
A 18:03
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

…. Le Step en 5è….

.... Le Step en 5è.... dans 1.9. ACTIVITES artistiques imagescavymnhl Le step est une danse aérobique dynamique effectuée sur de la musique entraînante . C’est une gymnastique très tonique qui allie endurance, travail  cardio-vasculaire et sens du rythme.

Le nom de cette activité est lié à l’appareil qui est utilisé et qui s’appelle le step (qu’on pourrait traduire par un pas ou une marche). Il s’agit d’un bloc en plastique dur plus ou moins haut.

L’objectif du cycle de step est de faire un travail foncier, c’est-à-dire de maintenir un rythme cardiaque  soutenu, en suivant le tempo d’une musique tout en mémorisant des séries de gestes chorégraphiques. Il y a donc également un travail de coordination et de mémoire.

Par petits groupes, après un apprentissage initial des pas de bases, vous devrez composez un enchaînement respectant des contraintes techniques et chorégraphiques.

20150213_105255 20150213_110059  20150213_105356

 

Voici les 2 fiches qui permettront l’évaluation de fin de cycle :

fichier doc Step 5è eval-compo-artistique 

fichier doc Step 5è Fiche Compétences 2018

Dans : 1.9. ACTIVITES artistiques,Step
Par stma
Le 14 février, 2015
A 17:20
Commentaires :Commentaires fermés
 
 

…. L’Echauffement…

.... L'Echauffement...  dans 1.1 L'ECHAUFFEMENT humour-gym-big-150x150  L’échauffement, en sport, est la période de début d’entraînement (ou de compétition), de durée plus ou moins longue et d’intensité plus ou moins importante. L’échauffement consiste en une mise en route cardio-pulmonaire et une mobilisation articulo-musculaire.

Pourquoi ?

 Il s’agit d’une préparation musculaire et articulaire de tout le corps, et d’une activation des grandes fonctions :  La circulation sanguine et la respiration.

>   L’augmentation de la température du corps (de 37° à 38° environ) améliore l’efficacité de l’activité musculaire et limite les risques de blessures.

 >  L’irrigation sanguine est augmentée tant en volume qu’en vitesse.

 >  La ventilation pulmonaire s’amplifie, accélérant le transport de l’oxygène.

 Deux buts principaux :

  1. La sécurité : Eviter les accidents musculaires et articulaires.
  2. L’efficacité : L’augmentation de la température corporelle favorise l’efficacité de la contraction et du relâchement musculaire, permettant ainsi d’augmenter l’adresse dès les premiers gestes.

En plus de cela, l’échauffement est une étape importante dans la préparation d’une séance ou d’une compétition car il permet une mise en condition mentale et psychologique (concentration, motivation…).

 Les différents aspects :

 Aspect musculaire :

L’augmentation de la température locale sur le plan musculaire entraîne une diminution de la viscosité musculaire  (frottements à l’intérieur du muscle) ; les muscles, les tendons et les ligaments deviennent plus étirables, ce qui entraîne une diminution du risque de blessure.

L’augmentation de la température permet d’améliorer à la fois la capacité de séparation de l’oxygène (O²) fixé par l’hémoglobine et le rendement d’utilisation (15% d’amélioration pour une élévation de 1°).

Le muscle peut se contracter plus rapidement et avec plus de force. Cette vitesse de contraction musculaire peut être améliorée jusqu’à 20% par l’élévation de la température.

De plus, l’apport des substrats énergétiques et l’apport d’oxygène sont améliorés par l’accroissement de l’irrigation sanguine en direction des muscles au travail.

Enfin, l’échauffement permet une augmentation de la vitesse des réactions enzymatiques.

 Aspect cardio-vasculaire :

L’échauffement amène une adaptation cardio-vasculaire plus rapide. Il permet une augmentation de la consommation maximale d’oxygène (V0² max), de la fréquence et du débit cardiaque, des débits locaux musculaires et de la pression artérielle.

De plus, les concentrations de lactates sanguins sont abaissées pour une même intensité d’effort.

 Effets biomécaniques :

Par l’échauffement, l’élasticité articulaire des ligaments et des tendons est améliorée, de même la lubrification des articulations augmente de façon notable.

Cela améliore l’efficacité du geste tout en prévenant les problèmes articulaires.

 Effets neuro-musculaires :

Les influx nerveux se propagent plus rapidement à une température de 38,5° qu’à 37°.

En effet, on observe un ralentissement un ralentissement de la conduction si l’on refroidit la fibre nerveuse, ce qui modifie la vitesse de contraction musculaire et la vitesse de réaction des sujets, ainsi que l’ensemble des paramètres psychiques propices à la performance tels que la vigilance, l’attention, la perception, la concentration ou la motivation.

Principes :

L’échauffement étant une préparation de l’organisme et du corps à l’effort, il doit être progressif à deux niveaux :

> L’intensité : il doit commencer doucement pour accroître progressivement.

> Le contenu : il doit partir du plus général pour aller aux spécifique en lien direct avec le type d’activité et d’effort qu’il prépare.

Il comprend 3 parties :

    Mise en train

    Assouplissements et activation locale

    Spécifique (mise en action dynamique permettant d’entrer dans l’activité).

 

1/- Mise en train :

Objectif : Il s’agit d’une mise en route avec préparation des appareils cardio-vasculaires et respiratoires ; travail de
l’endurance générale.

Durée : de 3 à 5 minutes. Les consignes peuvent être données en temps ou en distance
 (à condition de respecter une allure lente).

Forme : Course lente, intensité faible puis moyenne. Recherche de relâchement, ne pas être essoufflé, la fréquence
cardiaque est aux environs de 120 puls./min.

 

2/- Assouplissements et activation locale :

Objectif : Il s’agit d’une préparation orientée sollicitant les groupes musculaires et les articulations concernées par
l’activité.

Durée : environ 5 minutes. Eviter les exercices trop statiques par temps froid.

Forme : Deux types d’exercices : les étirements et les mobilisations articulaires.

Les étirements :
Il est important de différencier les étirements d’avant effort (préparatoires) de ceux d’après l’effort (récupérateurs). Avant l’effort, des étirements trop longs et intenses diminuent l’efficacité musculaire (diminution de la tonicité, de l’explosivité), il est donc préférable de mettre en place des étirements qui se font debout et d’une durée de 7 secondes par
groupe musculaire.

Règles : – Ne pas donner d’à-coups, l’étirement doit être progressif.

               - Rechercher le relâchement (expiration pendant l’étirement).

               – Une fois le muscle en tension, compter jusqu’à 7

               – Au préalable à l’étirement, le groupe musculaire concerné aura été mis en action pendant 10 secondes afin d’étirer un muscle bien chaud.

 Les mobilisations articulaires :

Il s’agit de mettre en mouvement les articulations qui vont être davantage sollicitées dans l’effort. L’augmentation de la température intra articulaire va permettre une meilleure fluidité de l’articulation et donc une meilleure mobilisation.

Là encore, la sollicitation doit être progressive tant dans l’amplitude que dans la vitesse du mouvement effectué.

Un travail proprioceptif peu aussi être réalisé à base de recherche d’équilibre pour renforcer la stabilité d’une articulation (préventif contre des traumatismes articulaires).

Exemple pour le genou : En équilibre sur une jambe, genou légèrement fléchis, chercher à rester stable 10 à 20 secondes
(éventuellement les yeux fermés).

Règles :    
-    Mobilisation progressive de 10 à 20 secondes par articulation, avec ou sans charge.

-    Insister prioritairement sur les articulations directement concernées par l’activité.

-    Aller d’une extrémité du corps à l’autre pour ne pas en oublier.

3/- Spécifique :

Objectifs : Entrer de plein pied dans l’activité par des exercices spécifiques de plus en plus proches de l’activité même.

Durée : 2 à 3 minutes

Forme : Exercices dynamiques et intenses, brefs et sollicitant gestes, attitudes et compétences propres à l’activité qui va
suivre (courses, impulsions, coordination, rythme…)

Conclusion :

Un échauffement bien construit et efficace doit s’enchaîner sans temps mort afin que les participants ne se refroidissent pas. Il doit être géré dans le temps et dans ses contenus.

Repères d’efficacité : Au cours de l’échauffement, un certain nombre de critères permettent de juger de son efficacité :

*  Les participants ont chaud

* Ils enlèvent un vêtement : Certains transpirent

* Eventuellement essoufflements en dernière partie.

La santé et la sécurité des participants à une activité sportive dépendent de la qualité de l’échauffement, il est donc très important de le préparer et de le conduire avec sérieux et attention.

Les conditions climatiques sont à prendre en compte mais attention, un temps chaud peut être trompeur car la sensation de chaleur, la transpiration, peuvent intervenir sans pour autant que les muscles soient réellement et profondément échauffés.

Et pour vous aider :

> Le tableau de ce que vous devrez être capables de faire au collège : fichier doc Compétences échauffement

> La fiche qui vous permettra de préparer un échauffement complet  : fichier doc Fiche élève échauffement

> Et quelques exemples pour vous donner des idées:

Groupes
musculaires

Situation

Mise en action

Descriptif de
l’étirement

  Quadriceps

 Antérieur cuisse

Passage accroupi -

debout

 Extension cuisse par flexion du genou et extension hanche
(talon-fesse)

 quadriceps-marat dans 2. EPS

Psoas iliaques

Antérieur hanche

Montée de genoux

Fente avant, légère flexion de la jambe arrière en amenant
le genou vers le sol, extension hanche (buste droit).

 kuziora

Ischio-jambiers

Postérieur cuisse

Flexion genoux (talons-fesses)

 Jambes croisées, jambe arrière tendue, descente du buste
en avant (étirement d’une cuisse après l’autre).

Ou

Jambes écartées tendues, rapprocher les coudes du sol

(étirement des deux en même temps).

 dos1-avant-august

Triceps sural

Mollet

Extension cheville, sautillements

Jambe tendue, avant du pied surélevé, bassin vers l’avant.

 mollet-marat1

 

brachial antérieur

Poignets Extension des poignets

En
  position « à quatre pattes », dos non creusé, nuque dans le
  prolongement de la colonne vertébrale, en appui sur les mains avec la pointe
  des doigts dirigée vers les genoux. 
  Basculez légèrement le bassin vers l’arrière en rapprochant les fesses des
  talons pour étirer la partie antérieure des avant-bras.

 poignets

deltoïdes antérieur, moyen et postérieur, triceps

 Epaules, bras

Etirement en opposition du bras

Debout, fléchir un bras, maintenu devant, à l’horizontale, pour placer le poignet sur l’épaule opposée. Avec l’autre bras, exercez une force vers l’arrière, au niveau du coude.

 epaule-coude_op
Dans : 1.1 L'ECHAUFFEMENT,2. EPS
Par stma
Le 18 janvier, 2015
A 12:57
Commentaires :Commentaires fermés
 
 
1234
 
 

vie et fin d'un club de karaté |
Débutants école de foot LLM |
MARADONA, EL PIBE DE ORO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liverpoololyon
| PARAPENTE
| cdsmhrc